Les déboires d'un plan à Troie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les déboires d'un plan à Troie

Message  Cyrille (The boss !) le Sam 9 Juin 2012 - 10:00

Bien longtemps avant ce que vous voulez, le souverain Hittite, Hysdairyd Khantyp' Rhanduron avait prété du pognon à son voisin vaguement Grec qui avait bati une villégiature en bord de mer appelée Troie. Las, le souverain égéen, Paris Baityd'madmazel, assez peu doué pour la gestion du porte lasagne, se faisait tirer l'oreille à chaque fois que son créancier lui demandait diplomatiquement de récupérer un peu de son oseille, histoire de financer quelque marrave contre ces vieilles tafioles d'Egyptiens de Thébomonfis (lequel ? L'Histoire en perdu le compte tellement cette lignée s'est faitre écrémer la courge à chaque véléïté plus ou moins martiale !).
Le point d'orgue de la chose, et point de rupture qui entraina cette bataile fut le retour en Anatolie de l'ambassadeur hittite, le fondement garni de ses lettres de créance, des archives de l'ambassade, et même d'une partie du mobilier !

Place donc à la guerre...






Les Dieux, dans leur mansétude choisirent de donner le coup d'envoi à l'offensé, qui passa direct à l'offensive !


Les tirailleurs hittites formaient une ligne protectrice. A droite un bloc de lanciers verrouillait le flanc, alors que la Garde tenait le centre, Hysdairyd Khantip' Rhanduron memeit sa charioterie en un puissant crochet du gauche.
Les premiers tirs sporadiques, eurent peu de conséquences.

L'égéen réagit en ancrant son infanterie sur sa droite, menacée par les chars, le reste de sa ligne avança timidement, en serrant les fesses, en homage sans doute à ce pôvre ambassadeur hittite ! Mais une unité de chars s'engagea en une feinte à Jules sur le flanc gauche ! Les tirs Mycéniens furent eux aussi sans conséqences.



C'est après un second round d'obsevration et de manoeuvres oscillant entre le génie et la stupidité la plus absolue, et les tirs de traits en bouse séchée de part et d'autre, sans doute acquis auprès du même fournisseur égyptien, sauf pour une unité de mes archers qui fut soudainement prise de l'envie furieuse de s'entrainer pour le marathon de New York, que les choses sérieuses commencèrent !


Mes chariots légers au centre chargent billent en tête l'unité du général Paris Baityd'Madmazel.


L'impact fut favorable aux Hittites, mais le général Troyen, plus doué pour la castagne que dans la gestion des finances remis les compteurs à zero de deux revers d'épée dignes d'une finale de Rolland Garos !


Ce fut grâce aux poumons du zicos qui souffla comme un dingue dans sa vuvuzella que mes chariots remportèrent le combat, mais Paris tint sa position, certain de sa supériotité !

Et c'est là qe ça a commencé à merder...

Mes lanciers à gauche dans le plan initial devaient accompagner la charge de mes chariots afin d'apporter à leur impact, la masse de leur rangs et sceller ainsi le sort des Troyens ! Las, cette bande de buses fut prise d'une tourista fulgurante face à la charioterie ennemie. Ce qui les conduisit à rester sur place, pour suivre le combat de loin, sans voir fondre sur leur flanc la seconde unité de chars Troyens !


Ces gueux furent promptement massacrés sans même avoir pu oser une résistance symbolique, et je me retrouvait grâve avec le sanglier dans le maïs, tandis que le général de David s'amusait à massacrer intégralement le reste de mon unité des chars légérs !


Fi donc, il est dans la culture hittite de prendre le taureau par les cornes et mon souverain, las de finasser, lança sa division de panzers sus aux deux blocs d'infanterie égéenne qui verrouillaient le flanc droit de David.


Mes chars et leur roi firent un carnage (le char htittite à trois membres d'équipages est un vrai rouleau compresseur !), me démontrant que la finasserie, c'est un concept de lopettes, parce que du coup, au centre, à force de couniller entre mes chariots runners qui escagaçaient le gros bloc de lanciers de David, afin de les faire charger de flanc par la Garde, ben la Garde à pris sur le flanc les chariots qui s'étaient salement remonté toute ma ligne de front après la débacle de mes lanciers !


Déroute de ma Garde, qui eut alors plus de guiboles que de sens tactique et échappa à la pourusite des chariots Troyens !


Garde qui reprit ses rangs imédiatement poussée au cul par son souverain, qui lui, ramenait ses blindés sur les arrières du dernier bloc de piquiers mycéniens.


Les chariots ravageurs sûrs de leur force s'en prient à nouveau à ma Garde, tandis que les piquiers se retournaient pour faire face aux lourds chariots hittites.


Mais la Garde, quand on l'affronte de face et d'homme à homme, c'est plus la même limonade ! Elle botta donc le cul de ces prétentieux, et seul le héros qui les menait s'enfuit la queue entre les jambes de son attelage ! Non mais !


Héros qui se rallia iliico sour les hurlements de son dépensier souverain qui raplliquait pour la confrontation finale !


La charioterie hittite menée par son roi emplatra les lanciers, appuyée par la Garde qui les prennait de flanc... Un combat innégal et sans appel, mais qui allait déboucher sur la confrontation finale !



Paris Baityd'Madmazel lança son char tunning contre celui d'Hysdairid Khantip'Randhuron en un hurlement de défi, le cri de la réponse du Hittite se perdit en un gargouillis infâme lorsque le Troyen l'embrocha sur la lance sauvagement et à trois reprises... solde de tout compte...

Une boucherie sans appel de part et d'autre et David et moi convîmes du match nul, mais ce dernier pour la première sortie de ses Mycenniens est plus que conquis par le WAB biblique !

A suivre le CR de Niko en Dark Age, dès qe le li ai envoyé les photos Very Happy
avatar
Cyrille (The boss !)
Admin

Messages : 3872
Date d'inscription : 15/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://rathelotwargame.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  Invité le Sam 9 Juin 2012 - 11:21

Tres beau, même si je reste reveche sur le biblique. Vraiments belles armées de part et d'autres !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  lavall1 le Sam 9 Juin 2012 - 12:36

Allez Boss, soit euro ... n'en faisons pas un drachme lol! lol! lol! lol! lol! ('tain il est soigné ce jeu de mot là !!)

Dave-id affraid

lavall1

Messages : 846
Date d'inscription : 17/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  Cyrille (The boss !) le Sam 9 Juin 2012 - 13:09

lavall1 a écrit:Allez Boss, soit euro ... n'en faisons pas un drachme lol! lol! lol! lol! lol! ('tain il est soigné ce jeu de mot là !!)

Dave-id affraid

Excellente celle là aussi Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
Cyrille (The boss !)
Admin

Messages : 3872
Date d'inscription : 15/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://rathelotwargame.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  Invité le Dim 10 Juin 2012 - 14:39

En attendant JB, j'ai eu le plaisir d'assister à toutes les phase du drame.
Le char hittite, c'est du lourd et les héros grecs ne sont pas en reste, côté finesse.
C'est beau, bien mis en page et divinement raconté. Par contre, la rejouabilité me parait mince, une fois que l'on a compris qu'il suffisait de charger tout droit. Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  Invité le Dim 10 Juin 2012 - 15:58

"chargé totu droit" c'est ça la guerre non ? Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires d'un plan à Troie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum