Premières armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Premières armes

Message  Invité le Dim 15 Avr 2012 - 19:15

Introduction - Loin, très loin, sous la surface de Sanction IV

Une sensation de fraîcheur après la douce température du cocon... Le contact avec les pattes des dizaines d'ouvriers qui s'affairent sur son corps, le nettoyant de leurs mandibules pour permettre à sa carapace de sécher à l'air ambiant... Et l'air chargé de phéromones, la sensation de faire partie d'un grand tout dont il est une pièce maîtresse...

Son corps rempli d'hormones ne peut tenir plus longtemps. S'ébrouant de tout son long, il fait chuter les ouvriers sur le sol de la caverne ou il vient d'éclore et, se dressant de toute sa taille, pousse un rugissement à faire trembler les murs. Tout autour de lui, les cuves d'incubation et les œufs fraîchement pondus s'alignent. Un groupe d'ouvriers s'avance vers lui, leurs crochets à venin ouverts à moitié, une meute prête à l'attaquer. Faisant jouer ses muscles et ouvrant les pinces, il se réjouit de connaître le combat dès cet instant.

Soudain, il s'arrête et comprend. Les ouvriers s'écartent pour laisser passer une silhouette ailée qui lui arrive au garrot. Recouverte de multiples couches de chitines et portant les traces de nombreuses batailles, il émane de cette ancienne créature la puissance de l'esprit de la Ruche. Baissant son énorme tête pour la mettre à hauteur de celle, plus petite, du Prince, il ouvre une gueule aux crocs puissants et sort ses mandibules pour une trophallaxie. L'échange de nourriture est accompagné d'une communication silencieuse, des ondes apaisantes le parcourent.

Se laissant guider, il quitte la caverne à la suite du Prince, remontant vers la lumière et la surface d'où provient un air empli de promesses de carnage.
Le long des couloirs, il rejoint une longue colonne de créatures de toutes tailles et de toutes formes. Rampant, glissant, voletant, claudiquant, le groupe de tyranides part en guerre à la suite de son Prince. Et Pousse-les-ouvriers en est le guerrier le plus jeune...

La bataille

Pousse-les-ouvriers court d'un pas puissant et pesant, ses sabots font trembler la terre. A la suite de son Prince, il fend la végétation en direction du lieu du combat. L'air est empli de pistes de phéromones, laissées là par les éclaireurs de la ruche pour guider les guerriers. Dans le ciel, des spores dérivent, crachées il y a quelques heures par les capillaires du terrier.

Pousse-les-ouvriers sent le malaise du Prince. Les créatures qui sont entrées dans la vallée sont des « Nulls », des êtres repoussants dépourvus de fluides, de réaction chimique, l'antithèse du sommet évolutif que représente le Carnifex. La ruche connaît leur existence sur ce monde mais d'habitude, les deux races s'évitent.
Il semble que quelque chose ait rompu la trêve tacite qu'entretenaient les deux espèces...

Courant vers la crête qui leur masque la vue des combats, les deux êtres sont survolés par un essaim de gargouilles, sifflant leur haine de l'adversaire. Les craquements des armes « Nulls » sont maintenant perceptibles, les larges narines des deux créatures se plissent alors qu'elles sentent l'odeur de chitine brûlée qui flotte dans l'air.



Le plan de bataille de la ruche apparaît dans l'esprit de Pousse-les-ouvriers, il perçoit les positions des autres meutes. Devant l'attaque surprise, le Prince a envoyé des meutes de guerriers rapides ainsi que les éclaireurs, soutenus par Brille-sous-terre et Brûle-la-pierre, deux gardiens de troupeaux de guerriers.

Apparemment, les « Nulls » sont venus en force, menés par une présence froide, véritable injure à la Ruche, un être drapé de néant. Ils sont aussi venus avec une pierre-qui-vole, cracheuse de mort.




Le flux d'informations qui flotte dans les airs renseigne instantanément Pousse-les-ouvriers sur ce qui s'est passé.

Dissimulés dans la végétation, les meutes ont progressé en demi cercle pour encercler les ennemis. Les longues-griffes sur le flanc gauche courant à perdre haleine pour attaquer une pierre-qui-pince « Null ». Au centre du champ de bataille, une meute de genestealers menée par Griffe-qui-bâve s'est laissée emporter par son succès et, après avoir dispersé des araignées métalliques, a disparu dans un grand éclair verdâtre …



La pierre-qui-vole est alors apparu et a vaporisé à son tour une meute de guerriers ; Brille-sous-terre a été blessé par un étrange rayon qui ne sent rien. Fou de douleur, il a concentré son esprit et a lancé un éclair d'énergie blanche sur la pierre-qui-vole. Traversée de part en part, la construction « Nulls » est allée s'écraser et a cessé de briller.



Malgré ce succès, les guerriers mineurs de la Ruche ont subi de lourdes pertes en s'approchant de leurs ennemis. Le maître des « Nulls » a fauché les guerriers de la Ruche sans s'arrêter, les griffes et les crocs s'avérant incapables d'entamer son corps métallique.

Les gargouilles, l'éclaireur et les spores se sont lancés à leur tour sur les « Nulls », mais sans réussir à les arrêter.



Devant l'échec des troupeaux de guerriers, il est temps de montrer à l'ennemi la véritable force de la Ruche ! Surgissant du sommet de la colline, le Prince et Pousse-les-ouvriers poussent un rugissement de défi qui parvient à dominer le fracas de la bataille. A leurs côtés, Brille-sous-terre et Brûle-la-pierre lévitent en concentrant leur immense cerveau qui pulse sous l'effort. Deux vers cracheurs d'acide apparaissent dans une explosion de terre et de pierres et aspergent les guerriers « Nulls » à longue portée.



Mais le point focal de la bataille se trouve au pied de la colline où le maître des « Nulls » se dresse au milieu de ses gardes du corps. Sa faible silhouette irradie d'une puissance extraordinaire, concentrée dans deux yeux rouges luisants ; il semble sourire alors qu'il tend un bras armé d'une faux en direction du Prince.

Hurlant sa rage, celui ci bondit d'un coup de ses puissantes pattes pour atterrir en face de l'abomination. Il est à portée de son ennemi qui semble satisfait de répondre à ce défi. Le Prince fait jaillir un éclair de sa patte griffue. Surpris, le « Nulls » tente d'élever un barrage contre ce déchaînement d'énergie brute. Hurlant de douleur, son corps porté au rouge par la puissance de l'attaque, il fond lentement sous le regard impassible de ses gardes du corps.

Le Prince a à peine le temps de savourer son succès qu'il s'aperçoit trop tard du piège que lui a tendu son ennemi deux fois mort. Sur sa gauche, un groupe d'araignées volantes métalliques se découvrent, leurs armes crachant la mort dans sa direction. Touché à huit reprises, le corps recouvert de chitine est projeté sur vingt mètres et va s'écraser sur un arbre qui rompt sous sa masse. Ses yeux se révulsent et jettent un regard mourant vers Pousse-les-ouvriers avant de s'éteindre.

Un voile rouge s'abat sur le yeux de Pousse-les-ouvriers, l'adrénaline envahit son corps. D'un pas pesant mais de plus en plus rapide, il s'élance vers les gardes « Nuls », ses pinces se déplient pendant que sa queue entame un mouvement tournant. Les deux créatures qui lui font face lui opposent des lances d'énergie verte.



Sur sa droite, les araignées métalliques, tirent frénétiquement. Il sent les impacts rebondir sur sa carapace, lui offrant ses premières cicatrices. Rien au monde ne peut le détourner de ses cibles, sa masse phénoménale percute les deux gardes, les envoyant voler tels des pantins disloqués alors qu'il continue à accélérer en direction d'un groupe de guerriers « Nulls » qui a eu la mauvaise idée de prendre position autour des débris de la pierre-qui-vole.

Un barrage de tirs fouette son poitrail, faisant voler la chitine en tous sens. Pousse-les-ouvriers est touché mais il est trop tard pour les guerriers. Il s'abat au milieu d'eux dans un grand bruit de métal froissé. Les poings monstrueux s'abattent, arrachant les têtes ; sa queue percute un corps, le dispersant en trois morceaux...



Quand Pousse-les-ouvriers s'arrête, le sol autour de lui est jonché de métal. Les autres guerriers de la Ruche l'ont rejoint. Une large blessure ouvre son torse mais il sent que déjà les organismes réparateurs sont en marche ; il n'en paraîtra bientôt rien.

Son esprit s'ouvre alors que s'approche Brille-sous-terre. Les « Nulls » ont disparu, laissant derrière eux les débris de leurs guerriers. La Ruche est sauve. Cela fait deux fois que les espèces s'affrontent, il va falloir évoluer et s'adapter afin de contrer cette nouvelle menace.

Le petit groupe de survivants tourne les griffes et prend le chemin du retour, en direction de la fraîcheur bienvenue des tunnels de la Ruche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premières armes

Message  Invité le Dim 15 Avr 2012 - 20:42

Sacré rapport de bataille... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premières armes

Message  Cyrille (The boss !) le Dim 15 Avr 2012 - 20:53

Alors là Jérôme, je dis "mes respects" !
Un talent de plume qui s'aiguise à chaque nouvel écrit !

Je pense qu'il faut rapidement que l'on confronte tes vilaines bestioles à la Cabale des Pourpes Entrailles de Boloch le Fornicateur, quel qu'en soit le résultat final, cela devrait faire un sacré bon compte rendu !
avatar
Cyrille (The boss !)
Admin

Messages : 3604
Date d'inscription : 15/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://rathelotwargame.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premières armes

Message  Invité le Lun 16 Avr 2012 - 9:40

Merci, merci. Il faut entourer ces photos d'un texte qui leur rend honneur.
Des eldars noirs sur Sanction IV? C'est vraiment "the place to be", en ce moment, dans la galaxie.

Je suis d'accord, j'en ai assez de taper sur des parpaings nécrons Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premières armes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum